FGF

ANTONIO SOUARE PRESIDENT DE LA FEGUIFOOT

ANTONIO SOUARE PRESIDENT DE LA FEGUIFOOT
Publié le 08/03/2018 à 14:47 | Par Administrateur

Comme une lettre à la poste, c’est ainsi qu’on peut qualifier l’excellent parcours de Mamadou Antonio SOUARE depuis qu’il a vu le jour il y a plus d’une soixantaine de lunes (le 10 mai 1952 précisément) dans le distingué quartier Wondima de la préfecture de Kindia, cité des fruits et légumes mais tout autant ville du sport par excellence. Antonio, ce prénom contraste avec la prestigieuse descendance de famille maraboutique des Souaré. Il sait bien avaler tout le contenu du Coran, égrener le chapelet, tout comme il sait lire et écrire le français en lettres mais surtout en chiffres, lui qui excelle dans les communications et les télécommunications.

L’INGÉNIEUR ET LE FOOTBALLEUR : UNE MÊME VISION PANORAMIQUE
Ingénieur diplômé de Poly-Conakry, Antonio est sorti d’une classe d’excellence où n’évoluaient que sept étudiants. C’est dire la qualité de la formation dont profite un garçon qui joue bien au foot où il pourrait même faire carrière. Sa souplesse de cheville épouse son élégance et sa vision panoramique en font un jumeau de Nabylaye Papa CAMARA. Ceci au moment où jouer dans le HAFIA ou le HOROYA fait de vous un Prince et vous délivre un sauf conduit ouvrant toutes les portes. Mais le grand frère, feu Mamadou SOUARE (ancien fonctionnaire international) et le professeur feu Sekou Philo CAMARA (ancien ambassadeur), préfèrent le voir ingénieur dans les gradins que stratège sur le terrain. A partir de ce moment, le businessman qui émerge sait que le football ne sera pour lui qu’une passion en marge d’un destin qui va s’écrire ailleurs. Il entend mettre sa réussite professionnelle au bénéfice de son amour immodéré du ballon rond.

UN MANAGER AU DYNAMISME EXEMPLAIRE
Plutôt que le public, il préfère voler en solo, monter et faire éclore des affaires. Dans une Guinée de l’époque gouvernée par un système de Parti – Etat (Le Tout État), opposé à l’initiative privée, le jeune ingénieur Antonio SOUARE démissionne des PTT où il a été affecté, pour aller à la rencontre de son destin à Tokyo, Berlin, Bruxelles et Paris. Il a le sens des affaires. Représentant de la marque MAZDA en Guinée, il importe des voitures et monte des boîtes de nuit « ZAMBEZI-HEXAGONE ». C’est le début d’une riche et exemplaire carrière de manager que justifie le succès des multiples sociétés et entreprises lancées par l’enfant de Wondima. Le PDG du Groupe Business Marketing ( GBM ), la société holding, est une singularité positive guinéenne et une référence managériale africaine avec Guinée Games (la société de loterie), CIS-TV (la chaîne de télévision Internationale de sport et culture), le Centre Sportif et des Loisirs de Yorokoguia (établissement hôtelier 5 étoiles, stade de 15 000 places, Académie dotée de salles de classes, de dortoirs, et terrains pour former des futurs professionnels etc.), l’immobilier, le transport etc.

PASSIONNÉ DE SPORT ET DE MUSIQUE
Organisateur en chef du gala international de Conakry dans les années 90, le boss du HAC vit pour le sport et la musique dont ses sociétés deviennent d’importants supports promotionnels. Comme il le fait si bien avec le HOROYA AC. Sous son magistère, le lauréat de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe 78, est devenu un club des temps modernes avec siège équipé, bus de dernière génération, centre de formation, effectif de qualité, dirigeants dévoués et supporters enfiévrés. Fils adoptif de Myriam MAKEBA « MAMA AFRICA », Antonio a géré son patrimoine et ses spectacles, parcouru le monde avec elle et partagé la chaleur familiale de cette Khosa dont la voix a porté l’Afrique dans sa lutte pour l’indépendance. Antonio SOUARE, c’est aussi l’ami des grands journalistes sportifs guinéens et étrangers Hedi HAMEL, Gérard DREYFUS, Ibrahim SOUMARE, Abdoulaye DABO, Baba CISSOUMA entre autres.




Commentaires:

Amadou (12/01/2019)

Le but de mon message c'est de vous dissuadez de ne pas co-organisé avec le Sénégal et autres pays que la fédé sénégalaise vous évoque.Sachez que cette can que la CAF permet à la Guinée d'organiser c'est un moyens de montrer à tous les pays du continent que la Guinée est capable d'organiser la can en 2025 seule comme la fessait le Sénégal en 1992 et le côte d'Ivoire en 2023 là où la fédé sénégalais n'a pas oser dire à la côte d'Ivoire d'organiser ensemble.l'organisation seule de la Guinée est une opportunité de construire des infrastructures dans toutes les régions du pays pour en fin amorcée le développement de la Guinée Conakry...Je vous pries de ne pas accepter la demande de la fédé sénégalais sinon si cela se fait les Sénégalais aurons plus de visibilité que la Guinée car ils sont plus développé avec la nouvelle pôle urbaine de Diamnadio....

Commenter:

CONTACT

  • Cite chemin de fer | Commune de Kaloum,
    Conakry Republique de Guinee
  • guineefoot69@gmail.com
  • +224 623 63 60 14
© SAM-IT SOLUTIONS 2018 - Tous droits réservés